Supervisory authorities

CNRS

Our LABEX

Our Networks

Search




Visitors logged in: 9


Home > EDB News

EDB News EDB News feed

Page(s) : < | 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 20 |

21 December 2015

Changement climatique : quelles conséquences sur la survie du Lézard vivipare ?

(Julien Cote)

S’il ne fait plus de doute que le réchauffement climatique impacte de nombreux êtres vivants certains y sont plus sensibles que d’autres. C’est par exemple le cas des reptiles dont la température corporelle dépend directement de celle de leur environnement. Pour la première fois une équipe composé notamment de chercheur de la Station d’écologie expérimentale du CNRS à Moulis (SEEM, CNRS) et du laboratoire Evolution et diversité biologique (EDB, CNRS/Université Toulouse 3 Paul Sabatier/ENFA) a étudié de manière expérimentale les conséquences d’un réchauffement de 2°C sur la survie du Lézard vivipare (Zootoca vivipara). Les scientifiques ont également voulu savoir dans quelle mesure ce reptile présent sur l’ensemble du territoire européen pouvait s’adapter à cette perturbation. Leurs travaux, publiés récemment dans les revues Plos Biology et Ecology Letters, révèlent que des populations de lézards vivipares pourraient disparaître rapidement suite à une telle élévation de température. Ils montrent par ailleurs que certains représentants de l’espèce seront capables d’y faire face en migrant vers des régions plus tempérées de leur aire de répartition.

Read more

11 December 2015

Appel à projets annuels CEBA 2016

Le Centre d’Étude de la Biodiversité Amazonienne (CEBA) est un Laboratoire d’excellence basé en Guyane française visant à favoriser les connaissances sur la biodiversité terrestre. Le Labex CEBA vise à coordonner la capacité de recherche en France sur le thème de la biodiversité terrestre de l’Amazonie, et de renforcer les collaborations avec l’Amérique du Sud et d’autres partenaires internationaux. Les détails sont disponibles à http://www.labex-ceba.fr

Le Labex CEBA ouvre chaque année un appel à projets pour favoriser la recherche innovatrice sur la biodiversité en Guyane française. Les projets seront évalués par le comité scientifique et par des examinateurs externes.

Read more

1 December 2015

The introductions of non-native fish species affect the isotopic structure of recipient communities across the globe

(Julien Cucherousset)

Multiple anthropogenic pressures including the widespread introduction of non-native species threaten biodiversity and ecosystem functioning. Non-native species have been reported to induce ecological impacts across levels of biological organization ranging from genes to ecosystems, yet our understanding of how they affect recipient communities is still limited. Once introduced, non-native species interact with native organisms notably through competition and predation, potentially modifying the network of interactions between coexisting species and the trophic structure of recipient communities.

Read more

4 September 2015

La structure sociale garantit la diversité génétique des espèces

(Lounes Chikhi)

Du point de vue de la génétique des populations, les espèces qui vivent en petits groupes sont considérées comme étant particulièrement soumises au risque de consanguinité. Les travaux publiés le 15 juin dernier dans PNAS par deux chercheurs du laboratoire Evolution et diversité biologique (EDB – CNRS/Univ. Toulouse Paul Sabatier) et de de l’Instituto Gulbenkian de Ciência, au Portugal, démontrent que les structures sociales de petite dimension, comme celles que l’on trouve par exemple chez les primates, sont au contraire sources de diversité génétique. Cette étude qui propose par ailleurs un modèle mathématique capable de mieux prédire l’évolution génétique des populations de petite taille pourrait contribuer à améliorer la conservation des espèces les plus fragiles.

Read more

4 September 2015

Une innovation photosynthétique élargit la niche écologique d’une graminée

(Guillaume Besnard)

Face aux changements environnementaux, certaines espèces doivent s’adapter. Sur de larges échelles de temps, des caractères adaptatifs complexes peuvent évoluer permettant aux espèces de coloniser de nouveaux habitats. Bien que ceci n’ait jamais pu être formellement démontré, il est supposé que ces transitions adaptatives s’accompagnent d’un changement des exigences écologiques. Une équipe internationale, composée notamment de chercheurs du laboratoire Evolution et Diversité Biologique (EDB - CNRS/Université Toulouse III Paul Sabatier/ENFA), s’est intéressée à Alloteropsis semialata (Poacées), une graminée ayant colonisé des habitats très variés sur trois continents de l’Ancien Monde. Publiée le 7 aout 2015 dans Ecology Letters, l’étude révèle que l’évolution du caractère adaptatif de la plante ne s’est pas accompagnée d’un changement radical des exigences écologiques, comme attendu, mais au contraire d’une extension, permettant à l’espèce de survivre dans de nouvelles conditions en plus de celles occupées initialement.

Read more

Page(s) : < | 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | ... | 20 |