Accueil > Communication > Actualités scientifiques > Actualités scientifiques des organismes de recherche

Actualités scientifiques des organismes de recherche RSS des Actualités scientifiques des organismes de recherche

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 145 |

16 octobre 2018

Des dents humaines vieilles de 450 000 ans révèlent des caractéristiques néandertaliennes

Mots-clés : Evolution des Néandertaliens ; Pléistocène moyen ; structure dentaire

Des équipes de recherche françaises et italiennes ont analysé par des scans à rayons X les plus vieilles dents humaines découvertes sur la péninsule italienne. Ces spécimens vieux d’environ 450 000 ans et provenant des sites italiens de Fontana Ranuccio, à 50km de Rome, et de Visogliano, à moins de 20 km de Trieste, montrent déjà des caractéristiques néandertaliennes. L’étude menée par Clément Zanolli, paléoanthropologue à l’Université Toulouse III, vient d’être publiée dans la revue PLOS One.

Lire la suite

16 octobre 2018

Retracer l’origine et l’évolution des hiboux disparus des îles Mascareignes : un destin parallèle à celui du dodo et du solitaire

Parmi les espèces d’oiseaux endémiques insulaires des Îles Mascareignes (Réunion, Maurice, Rodrigues), au sud-ouest de l’Océan Indien, figuraient trois espèces de hiboux « géants », une sur chaque île, éteintes il y a quelques siècles à l’instar du dodo de Maurice, à cause des impacts de l’homme. Jusqu’ici énigmatique, leur origine précise a pu être déchiffrée par une équipe de chercheurs du laboratoire Paléogénomique et la plateforme nationale de paléogénétique PALGENE (ENS de Lyon), et du Laboratoire de Géologie de Lyon (CNRS / ENS Lyon / Université Claude Bernard) grâce à des fragments d’ADN mitochondrial préservés dans les fossiles de deux de ces espèces. Otus sauzieri (Maurice) et O. murivorus (Rodrigues) sont issus de la colonisation des îles de la région par l’ancêtre direct d’O. sunia, le Petit-duc oriental, qui vit aujourd’hui en Asie du sud-est. Ces colonisations ont été aidées par des évènements cycloniques aux mêmes trajets qu’aujourd’hui, mais plus fréquents et plus puissants, au Pliocène. Sur leur île respective, les trois espèces ont doublé de taille au cours du temps ; ce phénomène de gigantisme fréquent sur les îles a été accompagné par des changements de proportions de différentes parties du corps selon les espèces (crâne, orbites, ailes, pattes…). Les résultats de cette étude sont publiés dans Journal of Biogeography.

Lire la suite

12 octobre 2018

[Communiqué de presse] Les huîtres : "sentinelles de la mer" menacées par le changement climatique

Une équipe française de chercheurs de l’IRD, de l’Université de Nantes, du CNRS/Cerfacs et de l’Ifremer, a étudié la mortalité historique des huîtres adultes liée à la variabilité climatique observée le long de la côte atlantique française entre 1986 à 2015. Les résultats de cette étude, publiée le 9 octobre dans la revue Environmental Research Letters , montrent que les épisodes de mortalité se produisent plusieurs mois après des hivers dominés par des régimes de circulation atmosphérique correspondant à la phase positive de l’oscillation nord-atlantique (NAO+). Les chercheurs ont également développé des évaluations rétrospectives et prévisionnelles du risque de mortalité des huîtres de 1900 à 2100.

Lire la suite

12 octobre 2018

[Communiqué de presse] Les lézards rêvent-ils comme nous ?

Des chercheurs de l’équipe Sommeil du Centre de recherche en neurosciences de Lyon (CNRS/Inserm/Université Claude Bernard Lyon 1/Université Jean Monnet) en collaboration avec un collègue du laboratoire Mécanismes adaptatifs et évolution (CNRS/Muséum national d’Histoire naturelle) ont confirmé que les lézards possèdent deux états de sommeil comme l’Homme, les autres mammifères et les oiseaux. Ils ont ainsi validé les résultats d’une étude de 2016 faite sur le lézard Pogona vitticeps et l’ont répétée sur un autre lézard, le tégu argentin. Leurs résultats, publiés dans PLOS Biology le 11 octobre 2018, révèlent des différences entre les espèces, posant de nouvelles questions sur l’origine des phases de sommeil.

Lire la suite

12 octobre 2018

[Communiqué de presse] Une illusion d’optique pour effaroucher les rapaces

Des chercheurs du CNRS et de l’Université Rennes 1, en collaboration avec la société Airbus, ont découvert un signal visuel qui permet de détourner durablement les rapaces de sites à risques. Cette découverte ouvre des pistes à la fois en recherche sur la cognition visuelle de ces oiseaux mais aussi pour la conservation de ces espèces, les rapaces figurant parmi les premières victimes de collisions avec des avions et des éoliennes notamment. Cette étude est publiée le 11 octobre 2018 dans PLOS ONE.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 145 |