Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Actualités en rapport avec nos thématiques

Actualités en rapport avec nos thématiques RSS des Actualités en rapport avec nos thématiques

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 99 |

3 octobre 2017

Des poissons qui nagent côte à côte économisent de l’énergie

Contrairement à une idée généralement admise, la configuration d’un banc de poissons « en diamant » n’est pas forcément la plus efficace pour la locomotion. Des chercheurs du laboratoire de Physique et mécanique des milieux hétérogènes ont montré, en observant expérimentalement le comportement collectif de groupes de poissons, qu’à partir d’une certaine vitesse ces derniers nagent côte à côte de manière synchronisée avec leurs voisins, adoptant une stratégie de locomotion plus économe en énergie. Ces résultats sont publiés dans la revue PNAS.

Lire la suite

20 septembre 2017

Restitution de l’expertise scientifique collective sur l’eutrophisation

Le CNRS, l’Ifremer, l’Inra et Irstea ont présenté, lors du colloque de restitution qui s’est déroulé mardi 19 septembre à Paris, le rapport de l’expertise scientifique collective (ESCo) sur l’eutrophisation, qu’ils ont menée à la demande du ministère de la Transition écologique et solidaire et de celui de l’Agriculture et de l’Alimentation, avec le soutien financier de l’Agence française pour la biodiversité.

Lire la suite

15 septembre 2017

Se plonger dans la vie sociale des requins, une affaire d’échelle spatiale

Dans un article publié cette semaine dans la revue Royal Society Open Science, le Dr Johann Mourier en post-doctorat au CRIOBE, et en collaboration avec Macquarie University en Australie, a utilisé l’approche des réseaux sociaux pour étudier les interactions sociales chez le requin de Port-Jackson, une espèce de requin endémique de l’Australie qui forme de grandes agrégations lors de la période de reproduction. “Un des points intéressants de cette étude est que nous avons pu montrer pour la première fois que lors de ces rassemblements annuels, ces petits requins benthiques montraient de fortes affinités pour certains individus ” nous confie le Dr Johann Mourier, premier auteur de cette étude. “Les grandes agrégations lors de la période de reproduction représentent une collection non-aléatoire d’individus. Ces requins choisissent les individus avec qui ils préfèrent échanger”.

Lire la suite

12 septembre 2017

Les phéromones, acteurs de la plasticité comportementale

Les phéromones sont des éléments clés de la communication animale : elles sont libérées pour transmettre des messages spécifiques tels que l’attraction sexuelle, l’agression, la reconnaissance de congénères, etc., aux membres d’une même espèce. Les équipes de Martin Giurfa au Centre de recherches sur la cognition animale et de Patrizia d’Ettorre au laboratoire d’Ethologie expérimentale et comparée, ont découvert une nouvelle fonction insoupçonnée des phéromones chez l’abeille domestique. En dehors des messages spécifiques qu’elles véhiculent, les phéromones sont capables de changer la façon dont un animal évalue la valeur subjective d’un aliment souhaité et donc sa capacité à apprendre sur cet aliment. Cette étude a été publiée le 29 août 2017 dans la revue Scientific Reports.

Lire la suite

11 septembre 2017

Une histoire de coeur : bases génétiques d’une maladie touchant le cachalot pygmée

Les études portant sur les causes de maladies complexes incluent rarement des populations naturelles d’animaux non domestiqués, bien que ces comparaisons fournissent des parallèles intéressants avec les organismes modèles utilisés en sciences biomédicales. La cardiomyopathie est une maladie cardiaque affectant plusieurs espèces de mammifères dont l’homme, le chat, le chien et certaines baleines. Une étude publiée récemment dans la revue Genome s’est intéressée aux bases génétiques de cette maladie chez le cachalot pygmée, en dépistant des mutations affectant la fonction de protéines cardiaques. Cette étude menée par deux chercheurs en collaboration entre le laboratoire LIENSs (CNRS / Université de la Rochelle), l’Université de Louisiane à Lafayette et le Southeast Fisheries Science Center aux Etats-Unis a révélé que, chez le cachalot pygmée, la cause de cette maladie est probablement multi-factorielle comme observé chez l’homme.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 99 |