Accueil > Communication > Actualités scientifiques > Actualités scientifiques des organismes de recherche

Actualités scientifiques des organismes de recherche RSS des Actualités scientifiques des organismes de recherche

Page(s) : < | 1 | ... | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | ... | 140 |

9 décembre 2014

Perception visuelle : chez les abeilles l’arbre ne cache pas la forêt

style='float:left;'>
L’arbre cache-t-il la forêt, ou la forêt cache-t-elle les arbres ? Analysons-nous d’abord une image dans sa globalité pour ensuite nous concentrer sur les détails, ou bien portons-nous, au contraire notre attention sur les détails pour ensuite reconstruire l’image dans son intégralité ? Les travaux d’Aurore Avarguès-Weber et de Martin Giurfa du Centre de recherches sur la cognition animale (CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) montrent que, contrairement à la plupart des animaux étudiés, les abeilles préfèrent compter sur la forme générale. Tout comme les humains, elles utilisent en priorité l’image globale. Cette étude est publiée le 3 décembre dans Proceedings of the Royal Society Biological Sciences. Aurore Avarguès-Weber, premier auteur de l’article, va recevoir une des bourses françaises L’Oréal – UNESCO pour les Femmes et la science pour l’ensemble de ses travaux sur la cognition chez les abeilles.

Lire la suite

7 décembre 2014

De nouvelles découvertes sur le comportement d’Homo erectus il y a 540 000 ans

style='float:left;'>
En 1891, le premier Homo erectus était découvert sur l’île de Java en Indonésie. En 2014, en réétudiant le matériel rapporté à l’époque, une équipe internationale, composée notamment de chercheurs du laboratoire De la préhistoire à l’actuel : culture, environnement et anthropologie (PACEA - CNRS / Université de Bordeaux / Ministère de la culture et de la Communication), révèle la technique astucieuse qui permettait à nos lointains cousins de se nourrir de moules d’eau douce. De plus, la découverte d’un motif géométrique gravé sur un coquillage interroge les scientifiques sur les comportements culturels d’Homo erectus. Ces travaux sont publiés le 3 décembre 2014 dans la revue Nature.

Lire la suite

7 décembre 2014

Espèce relicte ou "fossile vivant" ? Un concept fascinant mais à manier avec précaution

style='float:left;'>
Des chercheurs français de l’Institut de Systématique, Evolution et Biodiversité - ISYEB (Muséum national d’Histoire naturelle/CNRS/UPMC/EPHE/IRD) et un chercheur néo-zélandais publient le 1er décembre 2014 dans la revue Trends in Ecology and Evolution, un article sur les problématiques d’analyses et les prudentes méthodologies d’étude à appliquer auprès des espèces relictes, ces espèces vivantes que l’on croyait éteintes et qui sembleraient ne pas avoir évolué.

Lire la suite

7 décembre 2014

Génétique : un papillon amazonien prouve que la dominance peut évoluer

style='float:left;'>
Le phénomène de dominance génétique est omniprésent dans la nature, y compris chez les humains. En effet, chaque individu porte dans son génome deux versions (allèles) de chaque gène : une provenant d’un parent et la seconde de l’autre. Or, lorsque ces deux allèles sont différents, souvent l’un d’eux - dit alors « dominant » - l’emporte et détermine le caractère contrôlé par le gène, alors que l’autre - dit « récessif » - s’exprime peu. Jusqu’ici les mécanismes derrière ce phénomène crucial restaient mal compris. En analysant les motifs colorés sur les ailes du papillon toxique d’Amazonie Heliconius numata, une équipe de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité vient de faire une avancée majeure dans la compréhension de ce phénomène.Les résultats ont été publiés le 27 novembre dans la revue Nature Communication.

Lire la suite

29 novembre 2014

Les activités humaines fortement impliquées dans la hausse du niveau des océans

style='float:left;'>
Quelle est l’influence de l’homme sur l’élévation du niveau de la mer ? En s’appuyant sur les données d’un vaste réseau de marégraphes disséminés aux quatre coins de la planète, une équipe internationale réunissant des chercheurs de l’unité Espace pour le développement (ESPACE-DEV), du laboratoire LIttoral, environnement et sociétés (LIENSs) et de l’Institute for Geophysics and Meteorology de Cologne en Allemagne, montre que notre implication est loin d’être négligeable. Leur étude,publiée début septembre dans Geophysical Research Letters, révèle en effet que la hausse du niveau des océans observée depuis plus d’un siècle dans les enregistrements marégraphiques ne peut, dans deux tiers des cas, être expliquée sans tenir compte de l’impact de nos activités.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | ... | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | ... | 140 |