Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Actualités scientifiques des organismes de recherche

Actualités scientifiques des organismes de recherche RSS des Actualités scientifiques des organismes de recherche

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 104 |

4 décembre 2017

[Communiqué de presse] L’informatique aux commandes de la biologie ou comment contrôler une population de cellules par ordinateur

Des chercheurs de l’Institut Pasteur et d’Inria, avec des chercheurs du CNRS, de l’université Paris-Diderot et de l’Institut de science, et technologie d’Autriche (IST Austria) publient deux articles dans Nature Communications sur le contrôle par ordinateur de processus cellulaires. Des plate-formes expérimentales hybrides, combinant microscopie et logiciels, permettent aux chercheurs d’interfacer au niveau cellulaire le vivant avec des algorithmes de contrôle en temps-réel. Les deux articles illustrent que ces solutions permettront d’obtenir des comportements cellulaires nouveaux et aisément reprogrammables pour les populations de cellules contrôlées. Ce contrôle externalisé du vivant deviendrait ainsi un formidable outil de recherche pour la compréhension fine du rôle biologique de certaines protéines et pour l’optimisation de processus de bioproduction.

Lire la suite

30 novembre 2017

Comment les poissons interagissent et coordonnent leurs déplacements dans un banc

Les mécanismes qui gouvernent les déplacements collectifs de bancs de poissons, de nuées d’oiseaux ou de troupeaux de mammifères restent encore mystérieux. Comment les individus interagissent-ils au sein de ces groupes pour coordonner leurs mouvements et quels types d’informations utilisent-ils pour cela ? Des chercheurs du Centre de recherches sur la cognition animale et du Laboratoire de physique théorique, en collaboration avec des équipes du Centre des sciences de la complexité de Bristol, de l’Université de Roehampton à Londres et de l’Université Normale à Pékin, ont étudié comment des poissons s’influencent mutuellement lorsqu’ils effectuent collectivement des changements spontanés de direction. Les résultats publiés le 21 novembre 2017 dans la revue Plos Computational Biology, montrent que pour coordonner leurs déplacements les poissons interagissent avec un petit nombre de leurs voisins et changent régulièrement les individus sur lesquels ils portent leur attention.

Lire la suite

29 novembre 2017

Un champignon comestible prometteur pour la lutte contre des maladies génétiques humaines

Un banal champignon pourrait-il aider à combattre certaines maladies génétiques ? Si surprenante soit-elle, c’est bien la découverte que viennent de faire des chercheurs français de l’Inserm, du Muséum national d’Histoire naturelle, du CNRS, de l’Université de Lille et de l’Institut Pasteur de Lille. En passant au crible de nombreux extraits, les chercheurs ont ainsi mis en évidence une activité significative d’un extrait du champignon Lepista inversa, sur trois lignées cellulaires isolées de patients atteints de mucoviscidose. Ces travaux sont publiés dans la revue Plos One.

Lire la suite

29 novembre 2017

Changement climatique et maîtrise de l’eau en milieu aride : impacts politiques et sanitaires d’une gestion inadaptée

Les changements climatiques bouleversent les conditions socio-écologiques qui garantissent la santé humaine, notamment chez les populations les plus vulnérables, et ceci selon des processus extrêmement divers. C’est ce que rappelle un article récent du Lancet Countdown. A partir d’une étude menée dans l’ancienne cité biblique de Tel Dan au nord d’Israël, des chercheurs du Laboratoire ECOLAB (CNRS/ Université Toulouse III), du Laboratoire Chrono-Environnement (CNRS/Université de Franche-Comté) et du CEREGE (CNRS/Université Aix-Marseille), en collaboration avec The Nelson Glueck School of Biblical Archaeology (Israel) viennent de démontrer le mécanisme complexe par lequel le site, devenu périodiquement insalubre malgré la stabilité de la ressource en eau, assurée depuis des millénaires par les sources du Jourdain, est alors abandonné par ses habitants. Pour les gouvernements et la communauté sanitaire internationale, ces expériences passées sont une source d’information importante. Cette connaissance pourrait permettre d’améliorer la gestion de la ressource en eau dans cette région pour préserver la santé globale.

Lire la suite

29 novembre 2017

Une nouvelle méthode pour dater la succession des occupations humaines en grotte : application à la question de la contemporanéité entre Néandertal et Homo sapiens sapiens

Une méthode pionnière, récemment publiée dans le Journal of Human Evolution, montre que les dépôts de suie préservés dans des concrétions calcaires, témoins de feux anthropiques passés dans les cavités, sont particulièrement adaptés à l’étude micro-chronologique des occupations humaines. C’est donc avec une très haute résolution temporelle (sub-annuelle à décennale), jusqu’alors inégalée pour le Paléolithique, que des chercheurs rattachés à plusieurs laboratoires français d’archéologie (Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne / ArScAn UMR 7041 Équipe « Archéologies environnementales », CNRS / LAMPEA UMR 7269, CNRS / TRACES UMR 5608) ont démontré qu’un très court laps de temps sépare les dernières occupations néandertaliennes des premières occupations d’Hommes modernes dans une grotte de la moyenne Vallée du Rhône.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 104 |