Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Podcasts

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 51 |

1er juin 2017

[Ecouter] Notre connexion à la nature (France Inter - La Tête au carré - 48min17)

La nature nous relie les uns aux autres et à l’ensemble du vivant. De nombreuses recherches ont montré les bienfaits du contact avec la nature sur notre équilibre et notre santé.
Mais quelles expériences avons-nous aujourd’hui des milieux qui nous entourent ?

Le sentiment d’être connecté à la nature trouve son origine dans les expériences de l’enfance : les liens affectifs que nous nouons dans l’enfance avec les paysages qui nous entourent ont une influence sur nos rapports environnementaux à l’âge adulte.
Comment expliquer que dans notre culture occidentale les hommes perdent peu à peu leurs liens à la nature ? Quelles sont les conséquences de cette déconnexion ? Comment peut-on réconcilier l’homme et la nature ? Peut-être en imaginant de nouveaux modes de partage et de reconnexion avec celle-ci....

- Bernard Andrieu, philosophe épistémologue du corps et des pratiques culturelles. Auteur de Se fondre dans la nature, éditions Liber.
- Cynthia Fleury, philosophe. Professeur de philosophie à l’American University of Paris, psychanalyste et titulaire de la chaire de philosophie de l’Hôtel-Dieu. Auteure de Le souci de la nature, CNRS éditions.

Lire la suite

31 mai 2017

[Voir] The Secret Sex Life of Truffles (CNRS News / Dailymotion - 5min27)

Prices for a black truffle can exceed €1000 a kilogram, especially because this highly-sought after fungus—a gastronomic delicacy—still resists domestication. Researchers are trying to understand its particularly complex sexuality and the differences in lifestyles between a mother, who shelters the spores that we eat and a father who fertilizes her, without ever revealing himself...

Lire la suite

30 mai 2017

[Ecouter] La richesse de nos océans (France Inter - La Tête au carré - 48min41)

Aujourd’hui dans la Tête au Carré, Mathieu Vidard s’intéresse à nos océans et les secrets qu’ils renferment.

Bateaux, hélicoptères, forages, sonars, éoliennes… les bruits d’origine humaine ont un impact préoccupant sur les animaux marins. Les chercheurs essaient d’en savoir plus sur cette pollution sonore et ses effets sur la faune. De plus, touché de plein fouet par le changement climatique, la surpêche et autres activités humaines, l’océan change à grande vitesse. Or il permet la subsistance de milliards de personnes et recèle peut-être les sources d’énergie et les médicaments de demain.
Les scientifiques se mobilisent pour multiplier les études sur les flots, avant qu’il ne soit trop tard.
Enfin, des chercheurs de la station biologique de Roscoff mais aussi du laboratoire de microbiologie des environnements extrêmes, s’intéressent de très près aux virus, bien plus abondants que ce que l’on pouvait imaginer. Leur but ? Comprendre le rôle de ces organismes dans les écosystèmes marins. Enquête sur de petits parasites promis à un grand avenir.

Pour nous en parler, Mathieu Vidard reçoit :
- Sabrina Speich, océanographe, professeure de géosciences à l’Ecole nationale supérieure de Paris. Elle travaille au Laboratoire de météorologie dynamique (LMD) de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL).
- Claire Geslin : Microbiologiste, virologiste et enseignante chercheuse à l’université de Bretagne-occidentale. Elle travaille au laboratoire de microbiologie des environnements extrêmes (LM2E) à l’institut universitaire européen de la mer (IUEM).
- Isabelle Charrier, bio acousticienne, spécialiste de la communication animale et chercheuse au CNRS.

Lire la suite

30 mai 2017

[Ecouter] Tardigrade, petit mais costaud (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Qu’est-ce qu’un tardigrade ? Pourquoi le tardigrade est-il un animal aussi étonnant ? Ce que le tardigrade pourrait apporter (ou pas) à l’homme ? Contes et légendes autour du tardigrade...

C’est un petit animal à 8 pattes et une trompe. Il peut vivre au sommet de l’Himalaya ou à des dizaines de milliers de mètres de profondeur. Il peut survivre à des températures pire que polaires, proche du zéro absolu ou par 150 degrés celsius. Plongez-le dans une solution hypersaline, il survit. Privez-le d’oxygène, il survit. Exposez-le à des doses massives de radiations, il survit. Et puis tant qu’à faire, jetez-le dans le vide spatial. Même pas mal, il survit encore. Lui, c’est le tardigrade, cette espèce si curieuse et si résistante que l’on s’est même demandé s’il ne s’agissait pas d’un organisme extra-terrestre. Mais pourquoi est-il si résistant ?

Et pour tout comprendre de ce drôle de petit bonhomme que les britanniques appellent « ours d’eau » parce qu’il faut bien reconnaître qu’avec sa drôle de tronche d’alien mignon, il suscite d’emblée une certaine forme de sympathie. Nous recevons Alain Couté, naturaliste, professeur émérite au Muséum d’Histoire Naturelle.

Lire la suite

26 mai 2017

[Ecouter] L’intelligence animale (France Inter - La Tête au carré - 53min)

Les animaux sont beaucoup plus intelligents qu’on ne l’a jamais pensé. L’éthologie étudie les comportements animaux et bouscule nos préjugés sur l’intelligence animale.

Le sens de la spiritualité, le rire, la coopération, l’entraide, la solidarité, l’empathie, la finesse de jugement, toutes ces qualités exceptionnelles ne sont pas le propre de l’homme. Saviez vous que la frégate, oiseau marin qui n’a pas de plumes hydrophobes, s’allie aux dauphins pour chasser. Elle les prévient d’un banc de poissons qui sera immédiatement encerclé par les dauphins. Ces derniers laisseront à la frégate des morceaux de poissons qu’elle attrapera en survol sans se mouiller.

Et même la baleine à bosse

La baleine à bosse chante et émet des sons sur une tessiture de quatre octaves et des infrasons de 4 Hz à 20 000 Hz. Ces chants ont une utilité qui vient d’être découverte ! En effet le phytoplancton dont les femelles allaitantes ont besoin voit leur valeur protéinique augmentée par les chants des grands mâles ! Ces chants sont en fait des séquences protéodiques, des sons alignés les uns après les autres qui vont avoir une influence sur les alignements d’acides animés.

Mathieu Vidard reçoit pour en parler
- Emmanuelle Pouydebat, biologiste, chercheuse au CNRS et au MNHN. Elle publie _L’intelligence animale, cervelle d’oiseaux et mémoire d’éléphants_Chez Odile Jacob
- Yolaine de la Bigne, journaliste créatrice de l’Université d’été de l’animal en 2016 et de la radio de la planète en 2009, tient la chronique Quelle époque éthique ! sur Sud-Radio à 6h10 et 7h23. Elle a dirigé L’animal est-il l’avenir de l’homme ? L’intelligence animale par les meilleurs experts : Claudine André, Gilles Bœuf, Norin Chai, Tarik Chekchak, Pierre Lavagne, Frédérique Pichard et Pascal Picq. Ed Larousse.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 51 |