Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Podcasts

Page(s) : < | 1 | ... | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | ... | 55 |

16 mai 2017

[Ecouter] Dans la peau d’une bête (France Inter - La Tête au carré - 53min10)

Professeur à Oxford, Charles Foster a tenté une expérience sidérante : vivre plusieurs mois dans la peau d’un blaireau, d’une loutre, d’un cerf, d’un renard et d’un martinet.

Charles Foster :
"Je veux savoir quel effet ça fait d’être en animal sauvage… je décris le paysage, la vie tels que les perçoivent un blaireau, une loutre, un renard, un cerf et un martinet. A cette fin, je recours à deux méthodes. Je m’immerge d’abord dans la littérature physiologique pertinente et découvre ainsi ce que l’on a appris sur le fonctionnement de ces animaux. Ensuite, je m’immerge dans leur monde."

Et effectivement, Charles Foster a vécu plusieurs semaines dans la peau d’un blaireau, dans un trou et a mangé des vers. Comme une loutre, il a nagé dans des rivières du Devon, comme un renard citadin, il a fouillé les poubelles de l’est de Londres ; comme un cerf, il a brouté l’herbe des Highlands d’Ecosse. Et pour se rapprocher des martinets, il a suivi jusqu’à l’obsession leur route migratoires entre Oxford et l’Afrique de l’Ouest.

Avec un sens de l’observation qui rassemble à la fois les connaissances scientifiques, la sagesse, la beauté et aussi l’humour, Charles Foster nous offre une plongée unique dans le monde animal et une réflexion profonde sur nos sens et notre instinct.

Lire la suite

16 mai 2017

[Ecouter] Comment réconcilier l’homme et la nature ? (Rfi - Autour de la question - 46min)

Nous faisons tous partie de la Nature,mais l’homme se comporte comme s’il en était séparé, comme elle n’était qu’un enjeu comme un autre. Mais pourtant, c’est elle qui nous permet de vivre : alors comment peut-on réconcilier l’homme, et la nature ?

Avec :
- Cynthia Fleury, professeur à l’American University of Paris, chercheur associé au CESCO (MNHN-CNRS-UPMC). Elle est membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) et dirige la Chaire de philosophie à l’hôpital Hôtel-Dieu de Paris.
- Anne-Caroline Prévot, directrice de recherches au CNRS, chercheure au Muséum national d’histoire naturelle et vice-présidente du comité MAB-France (UNESCO). Écologue de formation, elle travaille à l’interface entre biologie et psychologie de la conservation pour comprendre les relations des humains à la nature et inventer de nouveaux futurs.

Leur ouvrage Le souci de la nature, apprendre, inventer, gouverner, vient de paraître chez CNRS Editions.

Lire la suite

15 mai 2017

[Ecouter] Comment vulgariser la science ? (Rfi - Autour de la question - 46min)

La deuxième moitié du XIXème siècle est un âge d’or de la science, une période de croyance dans le progrès et l’instruction.

Tandis que l’astronomie, la médecine, les sciences naturelles ou l’aéronautique, progressent à pas de géant, les moyens de diffusion des connaissances se multiplient. Affiches, romans, journaux, expositions universelles, musées techniques et spectacles, sans oublier l’école, sont mis au service de la vulgarisation scientifique.

Quand est née cette préoccupation, comment a-t-elle pris son essor ? Comment est né le terme de vulgarisation ? Pourquoi cette diffusion scientifique atteint-elle son apogée après 1850 ? Quelle a été son utilité sociale ? Quel fut le rôle des écrivains ? Quels furent les artisans de ce mouvement ?

Avec Marie Boissière et Anne Boyer, commissaires de l’exposition « Sciences pour tous, 1850-1900 » à la BNF jusqu’au 27 août 2017.

Lire la suite

11 mai 2017

[Voir] Carole Smadja - Aux frontières entre espèces : à l’origine de la diversité biologique (Agora Des Savoirs / YouTube - 1H46)

Comment apparaissent de nouvelles espèces (ce que l’on appelle la spéciation) et de nouvelles adaptations dans le monde vivant ? À ces questions longtemps étudiées et débattues depuis des siècles et particulièrement depuis la théorie darwinienne, les recherches actuelles apportent un éclairage nouveau. Alors que l’isolement géographique était considéré comme le mode premier de spéciation et de diversification, les avancées en biologie et génomique évolutives témoignent du rôle important des échanges de gènes entre entités biologiques par hybridation. Le renforcement de l’isolement reproducteur en réponse à l’hybridation, l’émergence d’espèces hybrides et l’acquisition d’adaptations par introgression sont autant de phénomènes se déroulant à ces frontières poreuses entre espèces ou populations. L’objectif de cette conférence est d’illustrer ces nouvelles approches et connaissances qui révolutionnent ce domaine de la biologie.
Carole Smadja est biologiste, chargée de recherche au CNRS et travaille à l’Institut des Sciences de l’Évolution de l’université de Montpellier. Ses recherches dans le domaine de la biologie évolutive portent sur l’étude des processus à l’origine de la biodiversité et de la formation de nouvelles espèces. Elle développe notamment des approches de génomique évolutive sur des espèces aussi variées que des souris, des pucerons ou des palmiers, qui visent à identifier les changements génétiques à l’origine de l’adaptation et de la spéciation et les forces à l’origine de ces changements.

Lire la suite

5 mai 2017

[Ecouter] D’où viennent les fleurs ? (Rfi - Autour de la question - 46min)

D’où viennent les fleurs ? Comment sont-elles apparues ? L’abominable mystère, selon Darwin, de l’origine des plantes à fleurs se dissipe peu à peu... Pourquoi et comment la terre s’est-elle offert des fleurs ?

Avec François Parcy, directeur de recherche du CNRS au Laboratoire de Physiologie cellulaire et végétale (CNRS/Inra/CEA/Université Grenoble Alpes).

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | ... | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | ... | 55 |