Accueil > Communication > Actualités scientifiques > Podcasts

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 84 |

5 octobre 2018

[Ecouter] À la rencontre de la mégafaune du Cénozoïque (France Inter - La Tête au carré - 53min)

Des crocodiles de plus de 13 mètres de longueur, des rhinocéros de 20 tonnes, des requins de 18 mètres, des boas de 15 mètres…ont succédé aux dinosaures il y a 60 millions d’années. Ces animaux géants disparaîtront à leur tour.

Le Titanoboa, le « boa titan », Purussaurus « le saurien de la rivière Purus », le balouchithère ou Paraceratherium bugtiense ou Cynthiacetus, ancêtre des baleines... ils sont les descendants des rescapés du Mésonique et sont des animaux géants.
À l’occasion de la diffusion du documentaire « Le mystère des géants disparus » d’Eric Ellena ce jeudi 4 octobre sur France 5 ainsi que la sortie du livre Le mystère des géants : de la disparition des dinosaures à nos jours, d’Emmanuelle Grundmann, Bruno David et Pierre-Olivier Antoine, allons à rencontre de la mégafaune du Cénozoïque, de leur apparition jusqu’à leur disparition.
Les descendants des rescapés du Mésozoïque devinrent géants en quelques millions d’années : un casting de rêve avec des crocodiles de plus de 13 mètres de longueur, des rhinocéros de 20 tonnes, des requins de 18 mètres, des boas de 15 mètres… ont succédé aux dinosaures il y a 60 millions d’années.
Comment l’évolution a-t-elle pu conduire à l’apparition d’animaux géants ?
Comment expliquer le gigantisme de ces animaux ? Quel est le moteur biologique de leur apparition ?
Pourquoi ont-ils disparu ?
Leur taille leur a-t-elle été fatale ? Pourquoi si peu de géants dans la nature actuellement ?

Avec
Christian de Muizon : directeur de recherche CNRS au Centre de Recherches sur la Paléobiodiversité et les Paléoenvironnements au Département Origines et Évolution au Muséum national d’Histoire naturelle, spécialiste des cétacés fossiles. Il a découvert Cynthiacetus, ancêtre des baleines, au Pérou dans les années 1970, fossile vieux de 35 millions d’années et long de 9/10 mètres exposé au Muséum national d’histoire naturelle de Paris.
Pierre-Olivier Antoine en duplex de Montpellier, paléontologue à l’Institut des Sciences de l’Évolution (ISEM) et professeur de paléontologie à l’université de Montpellier. Il a participé à la redécouverte du Baluchithérium, cousin du rhinocéros avec Jean Loup Welcomme dans les années 1990, 5 mètres au garrot, un museau à 7 mètres, une vingtaine de tonnes c’est le balouchithère ou Paraceratherium bugtiense. Il vivait il y a 26 millions d’années et mangeait 800/900 kilos de feuilles par jour. Il était le mammifère terrestre le plus gros, mais vulnérable et il s’est éteint sans descendant.
Eric Ellena, réalisateur du documentaire « Le mystère des géants disparus » diffusé le jeudi 4 octobre sur France 5 à 20h55 (bientôt disponible en DVD et en replay)

Lire la suite

5 octobre 2018

[Ecouter] Pourquoi s’intéresser au riz africain ? (Rfi - Autour de la question - 48min30)

Une étude internationale, coordonnée par des chercheurs de l’IRD, et associant le CEA et le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice), identifie l’origine géographique de la domestication du riz africain. Grâce au séquençage de plus de 246 génomes de riz africain – sauvages et cultivés – les chercheurs montrent que cette domestication est intervenue, il y a 3 000 ans, dans le delta intérieur du fleuve Niger, au nord du Mali. Ces résultats révèlent également comment les changements climatiques passés ont induit des transformations profondes des sociétés, notamment l’adoption de l’agriculture. (Source IRD)
Pourquoi s’intéresser au riz africain, longtemps négligé au profit des riz asiatiques ?
Comment le séquençage du génome des riz africains peut éclairer notre histoire, mais aussi le futur de notre humanité ?

Avec :
- Yves Vigouroux, directeur de recherche IRD, Montpellier (thème de recherche : « Histoire évolutive des plantes et adaptation à la variation du climat et de l’environnement »)
- François Sabot, génomicien, IRD/Université de Montpellier
- Marie-Noëlle Ndjiondjop (par téléphone), chef de l’unité « Ressources génétiques » d’AfricaRice, en Côte d’Ivoire.

Lire la suite

5 octobre 2018

[Ecouter] Pourquoi faire l’éloge du ver de terre ? (Rfi - Autour de la question - 48min30)

Créatures peu ragoutantes rustiques et sophistiquées, qu’Aristote appelait déjà les intestins de la terre...
Pourquoi les vers de terre nous sont indispensables ?

Avec Christophe Gatineau, agronome spécialisé en agriculture innovante, agroécologie et permaculture, auteur de plusieurs livres et du blog Le jardin vivant. Son ouvrage Éloge du ver de terre. Notre futur dépend de son avenir vient de paraître chez Flammarion.

Lire la suite

1er octobre 2018

[Voir] Bilan des connaissances sur l’invasion du frelon asiatique (MNHN - Youtube - 2H)

Le frelon asiatique (Vespa velutina) a été introduit en France avant 2004. La rapide expansion de ce prédateur d’abeilles originaire de Chine menace l’apiculture européenne, déjà soumise à de nombreux facteurs de déclin.
Un protocole de surveillance basé sur la science participative et des réseaux d’acteurs locaux a permis de suivre sa progression en Europe. La carte de l’invasion, une fiche de signalement et des informations sur l’espèce sont disponible sur le site frelonasiatique.mnhn.fr. Le frelon invasif a colonisé presque toute la France et atteint les pays limitrophes (Espagne, Portugal, Belgique, Italie, Allemagne, Grande Bretagne). Son invasion pose de nombreuses questions tant par la rapidité et l’étendue de sa dispersion que par son impact potentiel sur les écosystèmes et la production apicole. Cette conférence évoque l’origine de l’invasion, les données acquises sur la biologie et l’expansion du frelon, ses ennemis naturels. Sont évoqués également les modalités d’un éventuel contrôle sachant qu’à ce jour aucun moyen de lutte efficace et sélectif n’existe contre ce prédateur d’abeilles.

Lire la suite

28 septembre 2018

[Ecouter] Quelles nouvelles de notre préhistoire ? (Rfi - Autour de la question - 48min30)

Comment les plus récentes découvertes bouleversent nos certitudes sur l’évolution de notre humanité, plurielle et diverse dès les origines, sur tout le continent africain ?

Avec :
- Silvana Condemi, paléoanthropologue et directrice de recherche au CNRS et François Savatier, journaliste scientifique. Ils sont tous deux auteurs du livre Dernières nouvelles de Sapiens, paru chez Flammarion.
- Francesco d’Errico, chercheur au CNRS, au labo « de la préhistoire à l’actuel : culture environnement et anthropologie » et auteur de l’article scientifique Out of Africa : nos origines multiples, publié le 11 juillet 2018, dans la revue Trends in Ecology and Evolution.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 84 |