Supervisory authorities

CNRS

Our LABEX

Our Networks

Search




Visitors logged in: 7


Home > Communication > Scientific newsletter > Podcasts

Podcasts Podcasts feed

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 59 |

13 December 2017

[Listen] L’expérimentation animale en débat (France Inter - La Tête au carré - 55min)

L’expérimentation animale est une pratique médicalement et éthiquement encadrée indispensable pour les scientifiques mais vivement critiquée par les défenseurs du bien être animal . Les méthodes alternatives seraient elles les nouveaux "outils" qui remplaceraient les modèles animaux ?

L’expérimentation animale est un sujet sensible : tribunes et carte blanche avec des centaines de signataires relaient la voix des scientifiques qui défendent l’expérimentation animale, et pétitions et manifestations expriment la voix de ceux qui sont contre la vivisection. Il existe aussi des méthodes alternatives qui remplaceraient les modèles animaux.
Ils sont deux groupes qui s’opposent frontalement sur ce sujet sensible :

  • les scientifiques pour l’expérimentation animale
  • les scientifiques et les associations contre l ‘expérimentation et la vivisection et pour de méthodes alternatives

 
Pour en parler, Mathieu Vidard reçoit :

- Marc Peschanski, Directeur Scientifique de l’I-STEM, l’Institut des Cellules Souches pour le Traitement et l’Etude des maladies Monogéniques (I-Stem)
- Alain Vanderplasschen, médecin vétérinaire, professeur d’immunologie-vaccinologie à La Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Liège, prix GSK Vaccines (prix attribué en Belgique pour les recherches en immunologie et en vaccinologie)
- Philippe Hubert, directeur du Francopa (plateforme nationale pour le développement des méthodes alternatives en expérimentation animale) et directeur des risques chroniques à l’INERIS
- Audrey Jougla, présidente de l’association Animal Testing au téléphone

Read more

13 December 2017

[Listen] Pieuvre : un animal qui fait couler beaucoup d’encre (France Culture - La méthode scientifique - 58min)

Quelles sont les spécificités biologiques des pieuvres ? Comment classe-t-on les pieuvres ? Pourquoi les pieuvres sont-elles aussi intelligentes ? Pourquoi intéressent-elles les chercheurs dans de nombreux domaines ? Pour quelles raisons les pieuvres nourrissent-elles depuis toujours nos mythes ?

Plus on en apprend sur les pieuvres, et plus elles nous surprennent. Unique parmi les invertébrés pour son intelligence et ses incroyables facultés adaptatives, le cerveau de la pieuvre compte plus de neurones qu’une souris, elles sont capables d’apprendre, d’utiliser des outils, voire de jouer. Après avoir été longtemps considérées comme solitaires, une « cité des pieuvres », baptisée Octlantis, a récemment été découverte au large des côtes de l’Australie. Autant de facultés surprenantes qui ont conduit Théodore Monod à estimer qu’après le règne des humains, la prochaine espèce à dominer notre planète pourrait bien être les céphalopodes.

Pour faire le tour de nos connaissances et des surprenantes aptitudes et caractéristiques de nos amis les poulpes, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Catherine Vadon, biologiste, océanographe, et maître de conférence au Muséum d’Histoire Naturelle « Pieuvres, seiches, calmars, de captivantes créatures » chez Belin et Ludovic Dickel, éthologue, professeur en biologie comportementale à l’université de Caen.

Read more

13 December 2017

[Listen] Les mammifères (France Inter - La Tête au carré - 55min)

C’est Carl Von Liné qui crée en 1758 le groupe des Mammalia. Les mammifères apparaissent il y a 220 000 ans et comptent actuellement plus de 5000 espèces.

Les Mammifères ? c’est l’ours, le panda, l’éléphant, le rhinocéros, la marmotte, le dauphin, tous ces animaux ont en commun d’allaiter leurs petits. Nous sommes aussi un mammifère comme le chien le chat ou la vache .
Les femelles de ce groupe ont des mamelles, allaitent leurs progénitures, ont un pelage qui intervient dans la régulation thermique, des membres situés au-dessous du corps, une mâchoire qui se compose d’un seul os, le dentaire, avec une série de dents différenciées.
Les Mammifères ont une longue histoire paléontologique. Ils sont apparus il y a 220 millions d’années en même temps que les dinosaures qui disparaîtront après le Crétacé il y a 65 millions d’années. Les mammifères placentaires survivent, sortent au grand jour et sont actuellement 5000 espèces.

- Grégoire Métais, paléontologue étudie les mammifères qui ont vécu 45/50 millions d’années après la diversification de la fin de dinosaures.
- Géraldine Véron, mammalogiste et Professeur au Muséum, Directrice adjointe de l’Institut de systématique, évolution, biodiversité. Elle est spécialiste de l’ordre des carnivores au MNHN

Read more

8 December 2017

[Watch] Amazonie, le poumon de la planète (ARTE - Le Dessous des cartes - 13min)

L’Amazonie abrite à la fois la plus grande forêt équatoriale et le plus grand réseau fluvial du monde. Ce patrimoine commun de l’humanité se situe à cheval sur huit pays, tous plus ou moins avides de glaner des terres agricoles, de construire des routes pour atteindre les zones riches en minerais et des barrages indispensables au développement électrique. Après la déforestation à grande échelle menée au XXe siècle, peut-on concilier protection de l’environnement et essor économique de ces États ?

Read more

7 December 2017

[Listen] Sur la piste high-tech des animaux sauvages (France Culture - La méthode scientifique - 58min)

Quels sont les moyens qui permettent aujourd’hui de pister les animaux ? Pourquoi les pister ? Comment les nouvelles technologies permettent de suivre et de comprendre les déplacements des animaux ? A quel point accélère-t-elle notre connaissance du monde animal et notre capacité à le protéger ?

Que sait-on exactement des habitudes sociales de la girafe ? Ou des zones de migration en eaux profondes des tortues luth ? Eh bien justement : pas grand-chose. Alors que la biodiversité est en danger, que le nombre d’espèce et le nombre d’individus par espèce sont en chute libre, il y a urgence à comprendre les déplacements, les zones de nourriture et de reproduction des animaux de façon à les préserver au mieux et à minimiser l’impact de l’activité humaine. C’est là qu’interviennent le bio-logging, la bio-télémétrie, la surveillance GPS ou Argos. Bref, tous les moyens technologiques de pointe pour suivre au plus près la faune sauvage.

Pour comprendre comment suivre à la trace les tortues, baleines, blaireaux, ours polaires, caribous ou autres chiens de prairie, nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Elodie Buard, ingénieur des Travaux Géographiques et Cartographiques de l’Etat à l’IGN et Alexandre Tisserant, directeur de projets stratégiques à CLS (Collecte Localisation Satellites), qui se charge notamment du programme ARGOS for Next Generation.

Read more

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 59 |