Supervisory authorities

CNRS

Our LABEX

Our Networks

Search




Visitors logged in: 7


Home > Communication > Scientific newsletter > Podcasts

Podcasts Podcasts feed

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 57 |

12 September 2017

[Listen] Malin comme un corbeau (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Qui sont les corvidés ? Que sait-on de l’intelligence des corvidés ? L’intelligence des oiseaux est-elle un continent inexploré de la recherche ? Pourquoi le corbeau a-t-il au fil des âges acquis une image négative ?

Oiseau de malheur, dévoreur de cadavres, propagateur de peste, emblème de voleurs, compagnon des sorcières… Le corbeau, si prompt à la flatterie chez La Fontaine, a été au cours de l’histoire européenne craint, honni et souvent massacré.
Mais depuis une vingtaine d’année, ce que les ornithologues soupçonnaient depuis bien longtemps a été petit à petit confirmé par l’expérience. Les corbeaux et leurs cousins seraient non seulement les plus intelligents des oiseaux, mais pourraient bien être plus malins encore que les primates, à tel point qu’on leur préfère aujourd’hui à « oiseau de malheur » le sobriquet de « grand singe à plumes ».

Pour réhabiliter les corbeaux et toute leur famille et comprendre en quoi leur intelligence peut nous éclairer sur la nôtre, nous avons le plaisir d’accueillir Valérie Dufour, chercheuse en éthologie dans l’équipe d’éthologie cognitive et sociale au CNRS à Strasbourg, primatologue de formation et Agatha Liévin-Bazin, doctorante au laboratoire Ethologie Cognition et Développement de l’Université Paris Nanterre et à l’Institut Max Planck d’Ornithologie de Seewisen, près de Munich.

Read more

12 September 2017

[Listen] Forêt amazonienne à bout de souffle ? (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

La forêt Amazonienne : qu’en connaît-on ? Quelles sont ses caractéristiques ? Comment les arbres contribuent-ils à sa biodiversité si particulière ? Quels dangers face à la déforestation ?

De la forêt amazonienne, on ne retient en général que deux topoï : c’est le poumon de la planète, et la déforestation la met en danger. Deux topoï qui n’en sont pas moins fondés, mais qui ne donnent pas la mesure de l’importance, de la richesse et dans une certaine mesure de la méconnaissance de cet écosystème géant, de ces écosystèmes divers, fragiles, qui livrent encore aujourd’hui au compte-goutte ses secrets. Dans la course contre la montre qui est engagée pour la préserver au vu de la rapidité et de l’ampleur des interventions humaines… la forêt amazonienne est-elle en train d’atteindre un point de non-retour ?

Pour plonger dans les entrailles de cette forêt, beaucoup moins sauvage et vierge qu’il n’y paraît… nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Alain Pavé, ancien directeur du Programme Analyse, modélisation et ingénierie des systèmes amazoniens du CNRS. Et nous sommes en ligne depuis Montpellier avec Daniel Sabatier, botaniste et écologue à l’Institut de Recherche pour le développement, spécialiste de la forêt amazonienne.

Read more

7 September 2017

[Listen] Big data : des chiffres et des chiffres (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Quels sont les enjeux du Big Data en recherche ? Comment traiter au mieux le Big Data en science ? Quels problèmes sont soulevés par l’arrivée et le besoin de collecter une quantité de données de plus en plus massive ?

Tous les deux jours, l’humanité produit autant d’information que ce qu’elle a généré depuis l’aube de la civilisation jusqu’en 2003. Plus de 90% des données disponibles aujourd’hui ont été produites ces 2 dernières années. Et ce volume d’information numérique double tous les deux ans. C’est dire l’enjeu considérable que constituent le traitement, l’analyse, le stockage et le décryptage de ces mégadonnées, Big Data en anglais, dans le texte, et les nouveaux horizons qu’elles créent pour l’ensemble de la recherche scientifique en permettant l’accès à une quantité inédite d’informations brutes qui recèle des trésors de connaissance, oui, mais des trésors de connaissance difficile d’accès…
Pour nous engouffrer dans ces montagnes de données à la recherche de filons de sens exploitables, nos spéléologues de l’information sont aujourd’hui Mokrane Bouzeghoub, directeur adjoint scientifique de l’INS2i, l’Institut des sciences de l’information et de leurs interactions du CNRS, il a codirigé avec Rémy Mosseri “Les Big Data à découvert” publié cette année chez CNRS Editions et Eric Moulines, physicien, médaille d’argent du CNRS 2010, il anime une équipe de traitement statistique au sein du LCTI de Télécom Paris Tech où il enseigne.

Read more

30 August 2017

[Listen] La mouche (France Inter - La Tête au carré - 53min59)

Sale, moche, porteuse de maladies, bruyante, agaçante...tels sont les préjugés portés sur la mouche. Pourtant elle est indispensable aux grands équilibres du vivant.

Un monde sans mouche est inimaginable ! Malgré les préjugés qu’elle suscite, ce diptère est indispensable car elle participe à l’œuvre de la Nature. Sans diptères, point de pyramide alimentaire et la nature étoufferait sous les déjections animales et les cadavres....
La mouche représente 20% de la biodiversité connue contre 0,5 % pour l’ensemble des mammifères. Elle accomplit trois fonctions essentielles : nettoyer, polliniser et nourrir. Tout ce qui vit, tout ce qui pourrit et qui meurt intéresse les mouches. Elles sont de véritables éboueurs! Elles jouent également un rôle fondamental pour la pollinisation et servent aussi de nourriture aux oiseaux aux insectes et autres mammifères et insectivores.

Avec :
- Christophe Daugeron, entomologiste et maître de conférence au Muséum national d’Histoire Naturelle dans l’équipe « Mécanismes adaptatives et évolution « MNHN / CNRS. Il a adapté «Mouches, l’expo qui fait Mouche » au MNHN en 2007
- Julien Perrot, Directeur et Rédacteur en chef de la Salamandre. La Salamandre du mois propose un dossier « Pourquoi la mouche ? », un DVD et "Moi, mouche et méchante ? " Spécial Salamandre Junior et « La Minute Nature » en librairie en complément de la chaîne YouTube www.laminutenature.net

Read more

30 August 2017

[Listen] Les formes de vie primitives (France Inter - La Tête au carré - 54min58)

Les formes de vie primitives

Ce n’est ni un animal ni un champignon ni une bactérie ni une plante ... c’est le reste. Les protistes, formes de vie primitives, sont les amides, les algues, ou les blobs, des "bestioles" bizarres qui ne sont pas beaucoup étudiées et qui intéressent pourtant quelques biologistes, éthologistes et mycologues. Certains nombres de ces organismes ont évolué en acquérant une certaine complexité et ne sont donc pas si simples que ça. Ils peuvent présenter des caractéristiques biologiques comme apprendre, oublier, faire de l’agriculture, et peuvent même résoudre des problèmes.

Quelques exemples de formes de vie primitives

Physarum polycephalum , appelé aussi "blob", est un protiste, un organisme primitif unicellulaire qui ressemble à un champignon gluant, jaune, informe . Il se déplace, bouge, mange des flocons d’avoine, est vorace et ne supportant pas la lumière. Pourtant il n’a ni cerveau ni estomac et il est surdoué en nutrition : il est capable de s’alimenter correctement ! Il y a aussi Dictyostellium discoideum : c’est la drosophile des unicellulaires et c’est le plus étudié. Il n’est pas une cellule géante comme le blob, il a juste la taille d’un globule blanc. Mais sa particularité est d’être unicellulaire et pluricellulaire. Il est une colonie de millions de cellules qui coopèrent entre elles et on dit qu’il est « une amibe sociale » .

Avec :
- Audrey Dussutour, éthologiste chercheuse CNRS au Centre de Recherches sur la Cognition Animale/Université Toulouse III . Elle est , auteur de Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans oser jamais le demander Equateurs Editions.
- Philippe Silar, professeur de microbiologie, spécialiste des protistes et des champignons, professeur à l’Université Paris Diderot, auteur d’un livre sur les protistes eucaryotes, un livre électronique en accès libre qui traite des organismes primitifs tel que le blob d’Audrey. Dussutour. A lire également Les Champignons redécouverts avec Fabienne Malagnac Ed Belin.

Read more

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 57 |