Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Podcasts

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 41 |

3 février 2017

[Ecouter] Quelles réponses éthiques à l’accélération des sciences ? (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Qu’est ce que l’éthique appliquées aux sciences, à la médecine et la santé ? Quels sont les sujets portant à controverse et nécessitant une éthique ? Comment l’éthique répond-elle aux enjeux posés par le progrès et l’innovation ?

Jusqu’où peut-on pousser la recherche sur les cellules souches sur des embryons humains ? Faut-il ouvrir la procréation assistée à tous les couples, ainsi qu’aux femmes célibataires ? Quelles sont les limites au diagnostic préimplantatoire de l’embryon ? Est-il possible de cloner des êtres vivants à des fins de recherche ? Autant de questions, parmi tant d’autres, sur lesquelles le Comité Consultatif National d’Ethique a été amené à se prononcer et le sera de nouveau dans les mois à venir, avec à sa tête un nouveau président, qui va nous livrer, au cours de l’heure qui vient, les grandes orientations qu’il souhaite donner au Comité Consultatif National d’Ethique.

Avec Jean-François Delfraissy, le nouveau président du Comité Consultatif National d’Ethique est l’invité de La Méthode scientifique.

Lire la suite

31 janvier 2017

[Ecouter] Comment observer les étoiles dans le ciel et les fleurs dans les champs avec Hubert Reeves ? (Rfi - Autour de la question - 46min)

Rencontre avec Hubert Reeves, le célèbre astrophysicien qui nous fait partager ses émerveillements et ses interrogations entre ciel et terre...
Hubert Reeves vient d’être nommé, ce 1er janvier, président d’honneur de l’Agence française pour la biodiversité par Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie.

Lire la suite

27 janvier 2017

[Voir] S’inspirer du lotus pour fabriquer des verres autonettoyants (Le Monde - Universcience.tv - CNRS - MNHN - 4min42)

La surface de la feuille de lotus repousse l’eau grâce à des picots nanométriques. Comme l’explique cette vidéo proposée par Universcience.tv, ces propriétés intéressent Jérémie Teisseire, ingénieur de recherche à Saint-Gobain, qui essaie de reproduire cette structure de surface pour des verres autonettoyants et plus résistants.

Lire la suite

24 janvier 2017

[Ecouter] On a tous en nous quelque chose de Néandertal (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Comment a-t-on découvert Neandertal ? Que sait-on de lui ? En quoi diffère-t-il d’Homo Sapiens ? Quelles sont les nouvelles techniques pour l’étudier ? En quoi ont-elles changé notre vision de Neandertal ? Quels sont les scénarii crédibles pour son extinction ? Que reste-t-il de Neandertal ?

On l’a longtemps dépeint comme notre cousin, un peu éloigné, un peu arriéré, un peu trop primate en sorte. Or plus le temps passe et plus Neandertal reprend du galon dans l’estime de la société en général, et de la paléontologie en particulier. Si l’on sait désormais qu’il s’agit d’une autre branche, distincte d’Homo Sapiens, deux branches qui ont pourtant fricoté ensemble puisque nous aurions tous, en Europe et en Asie, entre 1 et 5% d’ADN néandertalien. Si l’on sait qu’il avait ses rites, qu’il maîtrisait le feu, qu’il était certainement plus malin qu’on ne l’imaginait, une énigme demeure : on ne sait pas pourquoi il a disparu.
Et pour œuvrer à sa réhabilitation, La Méthode scientifique a le plaisir d’accueillir aujourd’hui Silvana Condemi, paléoanthropologue, directrice de recherche CNRS à l’Université Aix-Marseille, elle est l’auteur, avec le journaliste François Savatier, de « Neandertal mon frère » publié chez Flammarion et Antoine Balzeau, paléoanthropologue, chercheur au CNRS et au Museum d’Histoire Naturelle, il est l’auteur avec le dessinateur Emmanuel Roudier de « Qui était Neandertal, l’enquête illustrée » aux éditions Belin.
On est donc passé en quelques années de Neandertal mon cousin (un peu arriéré et très simiesque) à Neandertal mon frère. Que s’est-il passé en si peu de temps pour remonter dans l’arbre familial ?

Lire la suite

19 janvier 2017

[Ecouter] L’être humain a-t-il atteint ses limites ? (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Le corps humain est-il limité dans son développement ? Génétiquement ou à cause d’agents extérieurs ? Si oui, les a-t-il atteintes ? Peut-il les dépasser ? Doit-il chercher à les dépasser ?

Imaginez un futur où, à rebours de ce que l’humanité a vécu au cours de sa longue histoire, nos descendants seraient plus bêtes, plus flasques, plus fragiles, bref, moins performants en tout. C’est le scénario de la comédie Idiocracy diffusée lundi soir sur Arte et c’est peut-être ce qui nous attend si l’on en croit un certain nombre d’indicateurs qui montrent qu’après des siècles d’évolution et d’amélioration, l’être humain pourrait être en train d’atteindre ses limites, tant sur le plan intellectuel, physique qu’en matière de longévité.
Et pour évoquer ce problème, ô combien existentiel, La Méthode scientifique a le plaisir d’accueillir autour de la table Barbara Demeneix, biologiste, elle codirige le laboratoire « Évolution des régulations endocriniennes » du Muséum d’Histoire Naturelle, il a publié fin 2016 « Le Cerveau endommagé, comment la pollution altère notre intelligence et notre santé mentale » aux éditions Odile Jacob, Alain Froment, anthropologue, docteur en médecine et en anthropologie biologique, directeur de recherche à l’IRD au sein du Département Hommes, Natures, Sociétés du Muséum d’Histoire Naturelle et Sandrine Cabut, médecin et journaliste au journal Le Monde, vous avez co-signé cette enquête, « Les plafonds de verre de l’humanité » publiée il y a 15 jours dans le supplément science et médecine.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 41 |