Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Podcasts

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 54 |

13 juin 2017

[Ecouter] 2017, l’année des méduses ? (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Comment décrire les méduses ? Depuis quand existent-elles ? Dans quels milieux sont-elles apparues ? Où prolifèrent-elles ? Comment se reproduisent-elles ? Comment se nourrissent-elles ? Quelles interactions avec leur environnement ? Quels sont leurs prédateurs ? Comment expliquer leur surabondance l’été ?

Elles sont le cauchemar des étés à la plage, faire pipi sur leurs brûlures ne sert strictement à rien, elles sont sur Terre depuis plus longtemps que les dinosaures et elles nous survivront certainement en cas d’impact avec un astéroïde ou d’apocalypse nucléaire. Plus sérieusement, ce que nous nommons « méduses » regroupe plusieurs espèces d’animaux aux propriétés étranges, notamment la capacité de se régénérer ou une potentielle immortalité. Mais surtout, le réchauffement climatique et la surpêche entrainent leur pullulation, dangereuse pour l’équilibre des écosystèmes marins et qui participe de l’inquiétante perte de biodiversité de nos océans.
Pour plonger dans cet univers étrange et bioluminescent nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Corinne Copin, chargée de mission pour la politique des océans à l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco et Guillaume Eveillard, conservateur à l’Aquarium de Paris, où vous avez développé le premier « Médusarium » en Europe.

Lire la suite

9 juin 2017

[Ecouter] Des fossiles d’Homo Sapiens datant de 300 000 ans trouvés au Maroc (France Inter - La Tête au carré - 47min32)

Le plus ancien représentant connu de notre espèce Homo sapiens vivait il y a environ 300 000 ans au Maroc. Cette découverte fait reculer de 100000 ans les origines de notre espèce.

Le Professeur Jean-Jacques Hublin, de l’Institut Max Planck d’Anthropologie Évolutionnaire à Leipzig en Allemagne et du Collège de France, chaire de Paléoanthropologie et le Professeur Abdelouahed Ben-Ncer de l’Institut National d’Archéologie et du Patrimoine à Rabat au Maroc ont dirigé les fouilles qui ont permis la découverte du plus ancien représentant connu de notre espèce, Homo sapiens, qui vivait il y a environ 300 000 ans au Maroc.
Jean-Jacques Hublin est l’invité de Mathieu Vidard aujourd’hui pour évoquer cette formidable découverte. Sophie Bécherel, journaliste à France Inter spécialisée dans les sciences, les accompagne.

Lire la suite

9 juin 2017

[Ecouter] Sciences avec vues (d’artistes) (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Qu’appelle-t-on vue d’artiste ? Comment s’est développée l’illustration scientifique ? L’illustration scientifique fait-elle avancer la science ? Qu’apportent les vues d’artistes à l’art ? Comment l’évolution des techniques d’illustration font-elles avancer les vues d’artiste ?

Qui ne s’est jamais prêté à rêver devant des paysages extra-terrestres, des représentations imaginaires de ces terres lointaines et inconnues, inaccessibles à l’œil nu et dont les publications scientifiques nous proposent des « vues d’artiste ». Qui ne s’est jamais abîmé devant les images colorées de mécanismes cellulaires, devant ces plongées dans le monde microscopique recréé par des graphistes pour en expliquer le fonctionnement dans les moindres détails. Qui n’a jamais été séduit par les planches anatomiques des siècles passés, par les ouvrages de botanique illustrée et si tout compte fait, les peintures rupestres des grottes de Lascaux étaient le point de départ de la longue histoire de l’illustration scientifique.
Pour dessiner les contours de cette histoire, nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Valérie Chansigaud, historienne des sciences et de l’environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHERE (pour Science, Philosophie et Histoire) du CNRS et de l’Université Paris Diderot, elle a publié une « Histoire de l’illustration naturaliste » chez Delachaux et Niestlé, Bernard Darras, professeur de sémiotique à l’Université Paris 1, directeur exécutif de l’Institut ACTE, Arts Créations, Théories, Esthétique et Christophe Martin, illustrateur scientifique, il travaille notamment pour le magazine Science et Vie, ainsi que pour Ciel et Espace.

Lire la suite

6 juin 2017

[Ecouter] Pourquoi la nature préfère-t-elle le sexe ? (France Culture - La méthode scientifique - 59min)

Qu’est-ce que la sexualité ? Quand est-elle apparue et comment s’est-elle adaptée au cours de l’évolution pour les besoins de la reproduction ? Comment la reproduction sexuée a-t-elle pris le pas sur la reproduction asexuée pour la majeure partie des espèces ?

Le saviez-vous ? Sexe vient du latin sexus, lui-même dérivé de l’infinitif secare… qui signifie couper, diviser.
La reproduction sexuée est donc une affaire de coup de ciseau, de scission entre deux genres, mâle et femelle, mais aussi de scission d’un matériel génétique diploïde en une seule paire de chromosomes qui va constituer le gamète. Pourquoi ce type de reproduction a-t-il été massivement sélectionné, puisque 95% des espèces vivantes le pratiquent ? Comment la reproduction sexuée est-elle apparue, et pourquoi a-t-elle perduré malgré ce que certains biologistes qualifient de « gaspillage » ? Bref, pourquoi la nature copule-t-elle ?
Pour tâcher d’y répondre, nous avons le plaisir d’accueillir aujourd’hui Tatiana GIRAUD, directrice de recherche CNRS, directrice adjointe de l’UMR Ecologie, Systématique et Evolution à l’Université Paris Sud, et lauréate du Grand Prix Scientifique de la Fondation Louis D., Institut de France, pour ses travaux de recherche sur l’étude génomique de la diversité des champignons ainsi que Pierre-Henri GOUYON, Professeur au Muséum d’Histoire Naturelle, à Agro Paris Tech et à Sciences Po Paris, chercheur au sein du laboratoire OSEB (Origine, Structure et Evolution de la Biodiversité).

Lire la suite

1er juin 2017

[Ecouter] Notre connexion à la nature (France Inter - La Tête au carré - 48min17)

La nature nous relie les uns aux autres et à l’ensemble du vivant. De nombreuses recherches ont montré les bienfaits du contact avec la nature sur notre équilibre et notre santé.
Mais quelles expériences avons-nous aujourd’hui des milieux qui nous entourent ?

Le sentiment d’être connecté à la nature trouve son origine dans les expériences de l’enfance : les liens affectifs que nous nouons dans l’enfance avec les paysages qui nous entourent ont une influence sur nos rapports environnementaux à l’âge adulte.
Comment expliquer que dans notre culture occidentale les hommes perdent peu à peu leurs liens à la nature ? Quelles sont les conséquences de cette déconnexion ? Comment peut-on réconcilier l’homme et la nature ? Peut-être en imaginant de nouveaux modes de partage et de reconnexion avec celle-ci....

- Bernard Andrieu, philosophe épistémologue du corps et des pratiques culturelles. Auteur de Se fondre dans la nature, éditions Liber.
- Cynthia Fleury, philosophe. Professeur de philosophie à l’American University of Paris, psychanalyste et titulaire de la chaire de philosophie de l’Hôtel-Dieu. Auteure de Le souci de la nature, CNRS éditions.

Lire la suite

Page(s) : < | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 54 |