Partenaires

EDB
UPS CNRS ENFA



Search

On this website

On the whole CNRS Web

Dernière mise à jour du site : samedi 20 décembre 2014


Welcome to our laboratory’s website!

The Evolution and Biological Diversity laboratory aims at understanding the ecological and evolutionary processes that generate and maintain the biological diversity of individuals, populations and communities.

By focusing on the interactions between organisms, the laboratory’s objectives are to :

  • Evaluate and characterize biodiversity,
  • Study the mechanism of change in biodiversity,
  • Evaluate the role of selection in populations and speciation (speciation is the evolutionary process by which new species arise).

Read more


News All news

18 décembre 2014

11th "Ecology & Behaviour" meeting, May 18th-21th 2015, Toulouse-France

We are pleased to announce the call for abstracts for the 11th "Ecology and Behaviour" meeting that will take place in Toulouse (France) from May 18th to May 21st 2015.
This international meeting is an excellent place of exchange for young researchers (PhD students and post-docs) working in the field of ecology, evolutionary biology and animal behaviour. Every year the conference gathers about a hundred participants from all over Europe and the high success of the previous editions has been the best proof of its high scientific quality.
Six thematic sessions have been defined for this 11th edition : (1) Movement ecology, (2) Cognition : memory and learning, (3) Social and sexual selection, (4) Interspecific interactions and coevolution, (5) Population ecology and individual variability, (6) Biodiversity facing global changes.
In order to facilitate the participation of young researchers in this conference the Association of the ‘Ecology and Behaviour’ Meeting will provide accommodation and lunches to the attendees. The registration for the participants presenting their work as a poster or oral communication will be either free (PhD students) or for a reduced fee (post-docs).

Lire la suite

11 décembre 2014

L’autopollinisation, une stratégie toujours gagnante face aux changements globaux ? [Nathalie Escaravage & André Pornon]

Parmi les scénarios évolutifs de réponse des plantes au déclin des pollinisateurs et à la fragmentation des populations, il y a l’évolution vers l’autopollinisation spontanée agissant comme une « assurance reproductive » (AR). Cependant, le bénéfice de l’AR dépend fortement de l’intensité de la dépression de consanguinité (DC) diminuant la valeur sélective des individus issus d’autogamie. La relation entre AR et DC est peu connue chez les espèces longévives en raison de la difficulté d’évaluer l’effet de la DC sur la durée de vie des individus. Des chercheurs du laboratoire Evolution et Diversité Biologique - EDB (CNRS/Université Toulouse III Paul Sabatier/ENFA) ont montré chez la plante alpine Rhododendron ferrugineum que l’AR compense le manque de partenaires sexuels dans les petites populations isolées mais que la DC élimine la quasi-totalité des individus issus d’autopollinisation. Ces résultats intriguant, publiés dans la revue BMC Evolutionary Biology interrogent sur les capacités de telles espèces très dépendantes des pollinisateurs à répondre aux changements globaux, sur les coûts/bénéfices du système mixte de reproduction sexuée et sur le rôle de la DC dans les processus évolutifs des espèces longévives.

Lire la suite

10 décembre 2014

Evolution de bactéries pathogènes en laboratoire : une approche originale pour élucider les mécanismes de l’évolution adaptative [Jean-Baptiste Ferdy & Christophe Thébaud]

L’évolution permettant aux bactéries pathogènes de s’adapter aux organismes qu’ils infectent (hôtes) est une préoccupation majeure en santé humaine, vétérinaire et agricole. Et pour cause, ce phénomène peut générer de nouvelles souches plus agressives ou capables d’infecter de nouveaux hôtes. Lors d’une étude publiée en novembre dans la revue Molecular Biology and Evolution, des chercheurs du Laboratoire des interactions plantes-microorganismes et du laboratoire Evolution et diversité biologique de Toulouse ont pu déchiffrer pour la première fois les bases génétiques de l’évolution adaptative d’une bactérie représentant une menace majeure pour les cultures maraichères : Ralstonia solanacearum. Pour ce faire, l’équipe a utilisé une approche originale : faire évoluer la bactérie en laboratoire puis séquencer les génomes complets des souches évoluées.

Lire la suite

2 décembre 2014

Plus de 45 années de cartographie végétale de la France rassemblées en une carte numérique unique

Soucieux de sauvegarder et de valoriser son patrimoine scientifique, le CNRS a entrepris de numériser et de rassembler les travaux de cartographie de la végétation française, de 1947 à 1992, en un seul document : une carte de végétation au 1/200 000 à l’échelle de la France métropolitaine. Cette production unique en France, oeuvre collective du CNRS, a été pilotée par le Laboratoire écologie fonctionnelle et environnement (EcoLab – CNRS / Université Toulouse III – Paul Sabatier / Institut national polytechnique de Toulouse). A l’initiative des laboratoires Evolution et diversité biologique (EDB) et Ecolab, cette carte d’une hauteur de 8 mètres est aujourd’hui affichée sur la façade du bâtiment qui héberge les laboratoires EcoLab, Evolution et diversité biologique (EDB) et une partie du Centre d’études spatiales de la biosphère (CESBIO) sur le campus de Rangueil.

Lire la suite

1er décembre 2014

Offre de postdoctorat en écologie des communautés et des écosystèmes (Toulouse, France)

Intitulé : « L’analyses des isotopes stables pour mesurer les liens entre la structure des réseaux trophiques, le fonctionnement des écosystèmes et le bon état/potentiel écologique ». Porteurs : J. CUCHEROUSSET (CR CNRS, EDB) & A. LECERF (MCF UPS, ECOLAB).

Lire la suite

5 novembre 2014

Offre de poste : chargé de projet coordination et communication du LabEx CEBA

Le CEBA recrute un Chargé de coordination et communication pour accompagner la mise en œuvre opérationnelle du projet. Le Laboratoire d’Excellence CEBA (Centre d’Étude de la Biodiversité Amazonienne, http://www.labex-ceba.fr) est une initiative unique et sur le long terme pour étudier de nombreuses facettes de la biodiversité en Amazonie. Ce poste est basé à Cayenne, Guyane Française, au sein du laboratoire CNRS Guyane. Poste à pourvoir le 15 décembre 2014.

Lire la suite

12 octobre 2014

Expédition LENGGURU 2014 : Christophe Thébaud rejoint les équipes

Christophe Thébaud, enseignant-chercheur et directeur adjoint du laboratoire EDB, rejoint l’expédition scientifique LENGGURU 2014 qui se tiendra en Papouasie Nouvelle Guinée du 17 octobre au 20 novembre 2014. Conduite par l’Institut de recherche pour le développement (IRD), l’Institut indonésien des sciences (LIPI) et l’Académie des pêches de Sorong (APSOR), avec le soutien de la société COLAS, de Véolia Eau et de la fondation Total, cette expédition, qui associe près de 74 chercheurs européens et indonésiens, est la plus importante expédition scientifique jamais menée en Indonésie.

Lire la suite

6 octobre 2014

Les bactéries affectent-t-elles le plumage des oiseaux ? [Staffan Jacob, Léa Colmas, Nathalie Parthuisot & Philipp Heeb]

Nous sommes constamment exposés à des bactéries dans notre environnement, sur notre peau, et à l’intérieur même de notre organisme. Les oiseaux ne dérogent pas à cette règle, et ont sur leurs plumes des microbes nombreux et variés. Certains de ces microbes sont capables d’utiliser la kératine, l’un des constituants majoritaires des plumes, pour se développer. De nombreuses études ont ainsi suggéré que ces microbes pourraient dégrader les plumes des oiseaux qui sont utilisées pour le vol et, au travers de leurs couleurs, la communication entre individus, et ainsi influencer l’évolution de la coloration du plumage chez les oiseaux. Des chercheurs du laboratoire Evolution et Diversité Biologique (EDB, Université Toulouse III – Paul Sabatier / CNRS / ENFA) ont pour la première fois testé cette hypothèse sur les plumes d’oiseaux en conditions naturelles en modifiant les microbes présents sur la mésange charbonnière. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Naturwissenschaften.

Lire la suite