Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Actualités en rapport avec nos thématiques

ALeRT, une nouvelle interface web et mobile participative sur l’érosion littorale atlantique

par Frédéric Magné - publié le

Les fortes tempêtes de ces dernières semaines ont durement touché le littoral atlantique, accélérant le phénomène d’érosion et mettant en péril des sites archéologiques littoraux. Des archéologues rennais ont créé une interface web et mobile permettant aux observateurs de terrain de renseigner les informations concernant les sites menacés.


Sortie de terrain au Moulin de la Rive (Locquirec). © M. Monros
 

Les changements climatiques touchent les zones côtières à des degrés de gravité divers. Les tempêtes de ces dernières semaines montrent la fragilité du littoral et la vulnérabilité des systèmes naturels, mais aussi de l’ensemble du patrimoine culturel, historique et archéologique des côtes de la Manche et de l’Atlantique. Cette perte de patrimoine et de données scientifiques demandait à être prise en compte d’urgence. Dans ce but, le projet ALeRT (Archéologie, Littoral et Réchauffement Terrestre) est développé par un groupe de chercheurs du Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CReAAH) de l’Observatoire des sciences de l’univers de Rennes, investis dans les recherches en archéologie littorale et sensibilisés à la fragilité du patrimoine littoral, côtier et insulaire.

Depuis 2010, une démarche participative est engagée, permettant aux chercheurs mais aussi aux bénévoles passionnés de travailler en lien avec les archéologues. Pour cela, deux interfaces web et mobile sont aujourd’hui disponibles pour le projet, donnant accès, après inscription en ligne, à une base de données interactive. Celle-ci permet aux observateurs de terrain de renseigner les informations concernant les sites menacés : localisation, description, évaluation de la vulnérabilité, observations et ajouts de photos. Le site web du projet ALeRT permet également aux usagers inscrits de consulter les études de cas déjà réalisées, d’être informés des nouveautés du projet et des prochaines sorties de terrain.


Les outils ont été testés et appliqués sur un certain nombre de sites de l’Ouest de la France ainsi que dans d’autres pays européens, notamment en Espagne. Des collaborations sont en cours avec l’Université de Durham / R.U. dans le cadre du projet eSCOPES : Evolving spaces : coastal landscapes of the Neolithic in the European Land’s End).


Des prospections de terrain sont également envisagées cette année 2014 autour du littoral breton.
Le projet ALeRT a bénéficié du soutien de la Fondation Langlois, de l’Association manche atlantique pour la recherche archéologique dans les îles, du projet Bregantia et est soutenu par le CNRS et l’Observatoire des sciences de l’univers de Rennes.

 

Pour plus d’information, voir la présentation de l’interface.


plusTélécharger le communiqué de presse régionale (pdf - 221 Ko)
 

Contacts chercheurs

Pau Olmos Benlloch, Chercheur CNRS
Tél. : 02 23 23 56 38
Mél. : pau.olmos-benlloch@univ-rennes1.fr
 

Contacts communication

Valérie Deborde, Communication CNRS
Tél. : 02 99 28 68 81
Mél. : valerie.deborde@dr17.cnrs.fr

Julien Le Bonheur, Communication Université de Rennes 1
Tél. : 02 23 23 53 38
Mél. : julien.le-bonheur@univ-rennes1.fr