Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Actualités en rapport avec nos thématiques

Arctique : une expédition scientifique pour en faire le tour

par Frédéric Magné - publié le , mis à jour le

Lancement de Tara Oceans Polar Circle

Le voilier polaire Tara partira de Lorient le 19 mai 2013 pour une nouvelle expédition : Tara Oceans Polar Circle. Une aventure scientifique de sept mois autour de l’océan Arctique de 25 000 kms qui empruntera les passages du Nord-Est et du Nord-Ouest. Soutenue par le CNRS, le CEA, l’EMBL et d’autres partenaires privés et publiques, cette mission réunira biologistes et océanographes. Elle s’intéressera à la biodiversité planctonique en Arctique ainsi qu’à d’autres problématiques propres à cette région sensible aux changements climatiques, à un moment où l’on assiste à une fonte accélérée de la banquise arctique en été.

En incluant l’océan Arctique, Tara Oceans Polar Circle parachèvera l’ambition de Tara Oceans (2009-2012) : récolter du plancton dans tous les océans du monde. Durant Tara Oceans, seul l’océan Arctique avait manqué dans l’effort de collecte et d’analyse. Il y a donc un intérêt très important à pouvoir comparer la biodiversité marine arctique avec la biodiversité des autres provinces océaniques, dans un contexte de transformations majeures de cette région.

A la découverte du plancton arctique
Principal objectif de Tara Oceans Polar Circle : mieux connaître l’écosystème arctique, en partant à la découverte des espèces planctoniques méconnues et en tentant de décrypter leurs interactions avec le milieu. Le plancton séquestre une grande partie du C02 que nous émettons. Forts de l’expérience de Tara Oceans, les scientifiques effectueront une étude intégrée et pluridisciplinaire des écosystèmes marins arctiques afin de mieux comprendre leur évolution en cours et futur. La science a un besoin urgent de ces données. L’écosystème planctonique (des virus aux larves de poissons) n’est pas encore trop impacté par les prélèvements industriels et reste un bon indicateur des changements.

L’expédition Tara Oceans Polar Circle prévoit un programme multidisciplinaire et unique d’échantillonnage du plancton : il englobe des méthodes océanographiques, optiques et génomiques et permet de décrire le plancton (virus, bactéries, archées, protistes et métazoaires) dans son environnement physico-chimique de manière originale et inédite. Diverses disciplines, comme l’océanographie, la télédétection, l’écologie, la génomique, la biologie moléculaire, cellulaire et des systèmes, la taxonomie, la bioinformatique, la gestion des données ainsi que la modélisation, seront mises à contribution lors du traitement des données.

L’Arctique, une région affectée par les changements en cours
En complément de cette approche biologique globale, d’autres questions spécifiques à l’Arctique seront abordées du point de vue océanographique et chimique, comme par exemple l’évaluation des taux de mercure présents dans l’atmosphère et dans la mer ou encore la concentration de particules de plastique. Le but sera ainsi de comprendre quelle est la vulnérabilité de la biodiversité polaire aux activités humaines, comment la fonte de la banquise impacte l’écosystème polaire marin, quelles pollutions s’immiscent dans ces régions reculées.
 

Un travail d’équipe
Les recherches de Tara Oceans Polar Circle 2013 seront menées en lisière de banquise, là où l’activité planctonique est la plus importante. L’ensemble des scientifiques et instituts impliqués dans Tara Oceans accompagneront le projet aux côtés de d’autres laboratoires plus spécialistes de l’Arctique, notamment le laboratoire Takuvik (Unité mixte internationale CNRS/Université Laval), le Shirshov Institute of Oceanology (Moscou) et le laboratoire LOCEAN (CNRS/UPMC/MNHN/IRD). L’équipe de scientifiques réunie depuis 2009, son expertise collective, son approche éco-systémique globale et le matériel encore à disposition ajoutés à l’expertise qu’a Tara Expéditions de la logistique scientifique en milieu extrême, sont autant de facteurs clés de réussite de l’expédition.

La mission scientifique en résumé

- Approche globale de l’expédition Tara Oceans. La stratégie est de pouvoir comparer les données biologiques planctoniques et leur contexte physico-chimique en Arctique avec les données récoltées sur les autres océans depuis 2009 lors de l’expédition Tara Oceans.
- Étude du plastique dérivant, du mercure et des polluants atmosphériques présents en Arctique par le KAUST et l’OMP/Ifremer pour le mercure.
- Étude de la “couleur” de l’océan, de sa composition et des pigments de particule en surface pour la NASA par l’Université du Maine, USA.
- Étude spécifique des blooms printaniers de phytoplancton en lisière de banquise par l’Université Laval à Québec et l’ENS.

Sensibiliser pour notre avenir
Tara Expéditions profitera aussi de la présence de Tara en Arctique pour interpeler les acteurs politiques et le monde économique, sensibiliser la société aux enjeux écologiques les plus urgents en Arctique ainsi qu’aux problématiques rencontrées par les populations qui peuplent le cercle polaire arctique. Pour certains, l’ouverture des routes maritimes, le développement de la navigation, les opportunités de pêche sont des atouts économiques, pour d’autres ils comportent un risque écologique.
Le développement durable en Arctique est un enjeu de ce début de XXIème siècle.

Itinéraire pendant Tara Oceans Polar Circle(mai-décembre 2013), les étoiles grises indiquent les positions prévues de station de prélèvement.© Tara Expéditions


Téléchargez le dossier de presse Tara Oceans Polar Circle.(18 pages) 

L’ÉQUIPE
Etienne Bourgois, président de Tara Expéditions
Romain Troublé, secrétaire général de Tara Expéditions
Loic Vallette, capitaine de Tara et l’équipage
Direction Scientifique :

  • Chris Bowler, Porte-parole (ENS/CNRS),
  • Eric Karsenti (EMBL/CNRS),
  • Gaby Gorsky (CNRS),
  • Patrick Wincker (Genoscope, CEA)
  • Marcel Babin (Univ. Laval/CNRS),
  • Colomban de Vargas (CNRS/UPMC),
  • Emmanuel Boss (U of Maine),
  • Jean-Claude Gascard (CNRS).

Et les coordinateurs scientifiques de Tara Oceans.
Stefanie Kandels-Lewis (EMBL), Logistique scientifique.
 
LES PRINCIPAUX PARTENAIRES

agnès b.,
Fondation Prince Albert II de Monaco,
Lorient Agglomération,
CNRS,
EMBL,
GENOSCOPE - CEA,
ENS,
UPMC,
TAKUVIK (Univ. Laval & CNRS),
Shirshov Institute of Oceanology,
King Abdullah University of Science and Technology (KAUST),
NASA,
ACCESS-iAOOS,
les laboratoires de l’expédition Tara Oceans (le consortium OCEAN),
Région Bretagne,
et UNESCO - Intergovernmental Oceanographic Commission
 

Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE Président de la République

D’autres ressources visuelles sont disponibles à la photothèque du CNRS :

> L’ensemble des images sur le plancton étudié au CNRS dans différentes mers et océans : http://bit.ly/12C0IVN
> La diversité des recherches menées par des équipées CNRS en Arctique : http://bit.ly/ZHVXFO
 

Contact presse

CNRS :
Priscilla Dacher
T 01 44 96 46 06
priscilla.dacher@cnrs-dir.fr

Tara Oceans Polar Circle :
Eloïse Fontaine
T 01 42 01 38 57
eloise@taraexpeditions.org