Supervisory authorities

CNRS

Our LABEX

Our Networks

Search




Visitors logged in: 6


Home > EDB News

Comment améliorer les mesures des stocks de carbone dans les forêts tropicales ?

(Jérôme Chave)

by Frédéric Magné - published on , updated on

Les forêts tropicales sont connues pour héberger une immense diversité d’espèces animales et végétales, constituant ainsi un des plus grands réservoirs de biodiversité de notre planète. Elles jouent également un rôle essentiel dans le cycle du carbone et leur destruction pourrait donc avoir de graves conséquences sur le climat de notre planète.

Un programme international (projet REDD : Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation) a été mis en place visant à encourager la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts, afin de pérenniser leur usage. Pour ce faire, il a été proposé par la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique de tenter de réduire l’impact de la déforestation en rémunérant les pays s’engageant à réguler celle-ci. Inclure les forêts tropicales dans un "marché carbone" passe cependant par le problème de la mesure des stocks de carbone dans ces écosystèmes complexes. Dans un article publié dans Global Change Biology du 21 juin 2014, Jérôme Chave, du laboratoire Évolution et Diversité Biologique de Toulouse (Université Toulouse III - Paul Sabatier / CNRS / ENFA) et des collaborateurs de douze pays ont développé des modèles afin d’estimer les stocks de biomasse dans les arbres tropicaux. Testés sur plus de 4000 arbres dans 58 sites de forêts tropicales, ces modèles permettront de produire des estimations précises des stocks de biomasse dans des parcelles d’inventaires déjà mises en place par les instituts forestiers dans le cadre des projets REDD. Couplés à de futures mesures satellitaires (en particulier le satellite BIOMASS, qui sera lancé en 2020 par l’Agence Spatiale Européenne), il sera alors possible de suivre l’évolution des stocks de carbone des forêts tropicales à l’échelle globale, et ainsi de les protéger plus efficacement.


Maderacre, société d’exploitation forestière péruvienne
© Rosa Goodmann, University of Leeds, UK.


 Référence

"Improved allometric models to estimate the aboveground biomass of tropical trees",
Jérome Chave et al., Global Change Biology, 21 juin 2014

Contacts chercheurs

Jérôme Chave
Laboratoire Evolution et Diversité Biologique (EDB) – CNRS/ Université Toulouse III Paul Sabatier/ENFA
Tél. : 05 61 55 67 60
Mél. : jerome.chave@univ-tlse3.fr

 

Contact communication

Frédéric Magné
Laboratoire Evolution et Diversité Biologique (EDB) – CNRS/ Université Toulouse III Paul Sabatier/ENFA
Tél. : 05 61 55 67 43
Mél. : frederic.magne@univ-tlse3.fr