Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Articles de presse > Sciences

Ecologie : Relier le temps et l’espace

par Frédéric Magné - publié le , mis à jour le

Comment évaluer la résistance d’un écosystème à des perturbations externes, telles que celles liées à l’activité humaine ? Au travers de nombreuses études, la compréhension des mécanismes de stabilité des écosystèmes à l’échelle locale ont largement progressé. Cependant, face à l’ampleur et à la globalisation des perturbations, il apparaît évident que la stabilité des écosystèmes doit être considérée à plus grande échelle. Or, l’écologie moderne manquait cruellement d’un cadre théorique cohérent pour lier des données spatiales à des données temporelles... Une lacune dorénavant comblée par l’équipe de Michel Loreau (CTMB – SEEM) et ouvrant sur de nouvelles perspectives, de nouvelles échelles de raisonnement.

Voir en ligne : http://bit.ly/1sXEP3f