Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Ouvrages, rapports...

La vie sexuelle des poissons

Petit dictionnaire de leurs comportements

par Frédéric Magné - publié le , mis à jour le

Qu’est-ce que « réussir sa vie » pour un poisson ?… si ce n’est assurer sa descendance, et même la meilleure descendance possible, en nombre et en qualité, comme l’ont fait avant lui tous ses ancêtres depuis 450 millions d’années. Une telle « mission » passe par des comportements sexuels adaptés à tous les types de rencontres entre les deux sexes, dans tous les milieux naturels qui sont les leurs (mers, fleuves, rivières, estuaires…) et tous les habitats possibles (eaux douces, eaux marines, eaux saumâtres…).
Qu’ils forment des bancs, des groupes, des couples plus ou moins lâches ou des harems, les partenaires sexuels doivent se reconnaître, se choisir et parvenir à coordonner les mouvements préparatoires à la ponte et à l’éjaculation dans le milieu aquatique. Pour cela, ils font appel à des stimuli sensoriels, le plus souvent visuels, mais aussi olfactifs, gustatifs, auditifs, tactiles, voire électriques.
Dans cet abécédaire de la vie sexuelle des poissons, vous découvrirez que certaines espèces pratiquent l’amour entre congénères de sexe opposé, d’autres entre partenaires de même sexe, d’autres encore l’amour « autosuffisant ». Et vous serez sans doute surpris d’apprendre que, si les œufs une fois fécondés sont le plus souvent abandonnés à leur sort dans l’eau qui les emporte, d’autres font l’objet de soins attentifs de l’un ou de l’autre des parents.
Bref, les poissons révèlent une « inventivité comportementale » insoupsonnée, l’un des répertoires amoureux les plus riches, si ce n’est le plus riche du règne animal, qui leur a permis de traverser avec succès les époques jusqu’à aujourd’hui. Pas si bêtes les poissons !

View online