Supervisory authorities

CNRS

Our LABEX

Our Networks

Search




Visitors logged in: 8


Home > EDB News

Les bactéries affectent-t-elles le plumage des oiseaux ?

(Staffan Jacob, Léa Colmas, Nathalie Parthuisot & Philipp Heeb)

by Frédéric Magné - published on , updated on

Nous sommes constamment exposés à des bactéries dans notre environnement, sur notre peau, et à l’intérieur même de notre organisme. Les oiseaux ne dérogent pas à cette règle, et ont sur leurs plumes des microbes nombreux et variés. Certains de ces microbes sont capables d’utiliser la kératine, l’un des constituants majoritaires des plumes, pour se développer. De nombreuses études ont ainsi suggéré que ces microbes pourraient dégrader les plumes des oiseaux qui sont utilisées pour le vol et, au travers de leurs couleurs, la communication entre individus, et ainsi influencer l’évolution de la coloration du plumage chez les oiseaux. Des chercheurs du laboratoire Evolution et Diversité Biologique (EDB, Université Toulouse III – Paul Sabatier / CNRS / ENFA) ont pour la première fois testé cette hypothèse sur les plumes d’oiseaux en conditions naturelles en modifiant les microbes présents sur la mésange charbonnière. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Naturwissenschaften.


Alors qu’une dégradation des plumes par ces microbes a été observée dans de nombreuses études réalisées avec des plumes placées dans des tubes de cultures microbiennes, les chercheurs n’ont pas observé un tel effet sur les plumes des mésanges sauvages. Ces résultats remettent donc en question l’hypothèse d’une dégradation du plumage par certains microbes, suggérant que l’activité de ces microbes pourrait n’avoir lieu que dans des conditions d’humidité et de température qui n’ont pas lieu sur un oiseau vivant, mais uniquement dans le sol, après la perte d’une plume.


Mésange charbonnière (Parus major) (© Joris Bertrand)


 

 Référence

"Do feather-degrading bacteria actually degrade feather colour ? No significant effects of plumage microbiome modifications on feather colouration in wild great tits",
Staffan Jacob, Léa Colmas, Nathalie Parthuisot & Philipp Heeb,
Naturwissenschaften, 2014
 

Contact chercheur

Staffan Jacob
Station d’écologie expérimentale du CNRS à Moulis (CNRS / MNHN)
Tél. : 05 61 04 03 69
Mél. : jacobstaffan@gmail.com

Philipp Heeb
Évolution et diversité biologique - EDB (CNRS / Université Toulouse III - Paul Sabatier / ENFA)
Tél. : 05 61 55 64 50
Mél. : philipp.heeb@univ-tlse3.fr
 

Contact communication

Frédéric Magné
Évolution et diversité biologique - EDB (CNRS / Université Toulouse III - Paul Sabatier / ENFA)
Tél. : 05 61 55 67 43
Mél. : frederic.magne@univ-tlse3.fr