Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Articles de presse > Sciences

Pour choisir leur niche écologique, les drosophiles goûtent avec leurs ailes [Techno-science]

par Frédéric Magné - publié le

La fonction des poils gustatifs hérissant la bordure de l’aile des mouches restait énigmatique. Les équipes d’Alain Robichon à l’Institut Sophia Agrobiotech et de Jean-François Ferveur au Centre des sciences du goût et de l’alimentation, montrent que, tout comme pour la trompe ou les pattes de l’insecte, les ailes portent des organes du goût qui détectent les molécules sucrées et amères. Cette étude est publiée dans la revue Cell Reports.

View online