Accueil > Communication > Newsletter scientifique > Actualités en rapport avec nos thématiques

Une dent de primate fossile découverte à Abu Dhabi : un nouvel indice sur l’histoire des singes de l’Ancien Monde

par Frédéric Magné - publié le , mis à jour le

Une équipe internationale de scientifiques comprenant des chercheurs de l’Institut de Paléoprimatologie et Paléontologie humaine : évolution et paléoenvironnements (CNRS/Université de Poitiers) a découvert en 2009 un spécimen fossile de primate vieux de 6,5 à 8 millions d’années (une molaire) sur l’île Shuwaihat, à Abu Dhabi. L’équipe a déterminé que cette dent appartenait au plus ancien cercopithèque connu, un groupe de primates parmi les plus vivement colorés des forêts actuelles d’Afrique. Bien qu’ils ne soient de nos jours connus que sur le continent africain, le nouveau fossile suggère qu’à un moment donné de leur histoire, les cercopithèques ont étendu leur aire de répartition en dehors de l’Afrique.


La dent du primate fossile quelques minutes après sa découverte, le 2 janvier 2009.
(© Brian Kraatz)

 

Les cercopithèques font partie des singes de l’Ancien Monde, le groupe de primates non humains actuels le plus prospère. Bien que ces animaux peuplent aujourd’hui l’Afrique et l’Asie, l’époque et la façon dont ils se sont dispersés en Eurasie à partir de l’Afrique n’ont jamais été entièrement élucidées. Ce nouveau fossile, bien que de très petite taille, est important scientifiquement. En effet, jusqu’à présent on pensait que certains de ces primates avaient pu se disperser en Eurasie par le bassin méditerranéen ou le Détroit de Gibraltar, il y a environ 6 millions d’années, époque où la Méditerranée s’était presque asséchée et aurait pu permettre aux animaux de passer à pied sec de l’Afrique vers l’Europe. Or ce fossile indique au contraire que la dispersion des singes de l’Ancien Monde aurait pu se faire bien avant via la péninsule arabique.


Scanners par microtomographie de la dent de primate fossile. La dent fait à peine plus que 5 mm de long.
(© Christopher Gilbert)

 

 Référence

"Early guenon from the late Miocene Baynunah Formation, Abu Dhabi, with implications for cercopithecoid biogeography and evolution", C.C. Gilbert, F. Bibi, A. Hill et M. J. Beech, PNAS le 30 juin 2014
 

Contact chercheur

Faysal Bibi
Post-doctorant au sein de l’Institut de paléoprimatologie et paléontologie humaine : évolution et paléoenvironnements (CNRS/Université de Poitiers) de 2009 à 2011 et actuellement en poste au Museum für Naturkunde à Berlin.
Tél. : 0049 30 2093 8546 / 0049 176 9966 3326
E-mail : faysal.bibi@mfn-berlin.de