Accueil > Communication > Actualités scientifiques > Actualités scientifiques des organismes de recherche

Une nouvelle méthode pour dater la succession des occupations humaines en grotte : application à la question de la contemporanéité entre Néandertal et Homo sapiens sapiens

par Frédéric Magné - publié le

Une méthode pionnière, récemment publiée dans le Journal of Human Evolution, montre que les dépôts de suie préservés dans des concrétions calcaires, témoins de feux anthropiques passés dans les cavités, sont particulièrement adaptés à l’étude micro-chronologique des occupations humaines. C’est donc avec une très haute résolution temporelle (sub-annuelle à décennale), jusqu’alors inégalée pour le Paléolithique, que des chercheurs rattachés à plusieurs laboratoires français d’archéologie (Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne / ArScAn UMR 7041 Équipe « Archéologies environnementales », CNRS / LAMPEA UMR 7269, CNRS / TRACES UMR 5608) ont démontré qu’un très court laps de temps sépare les dernières occupations néandertaliennes des premières occupations d’Hommes modernes dans une grotte de la moyenne Vallée du Rhône.

Voir en ligne